La nuit, à l'affût des mondes sonores amples ou infimes qui s'enchevêtrent.

                 Capter des forces qui se combinent à tâtons

  Le matin, explorer les bandes.

 

         Amplifier,

       par prélèvement,

  ralentissement,

répétition,

      des sensations.

                        Composer. Prolonger par le son des modes d’existence.

                      Se soucier de leur disparitions

Comme un fanzine sonore 

s' assemblent en direct des extraits d'entretien, des lectures, des sons captés dans le Lubéron, les pièces sonores de Knud Viktor. Portrait d’un éthopoète...

Sources :

_Knud Viktor, Le chantre du Luberon/ Entretien réalisé par Patrick Martin, France 3 Marseille, 1979

_Les Nuits Magnétiques/ Entretien réalisé par Laure Adler, France Culture, 1985

_À la recherche de Knud Viktor/ Entretien réalisé par René Martin, 1987

_Radio Bigarreaux/ Entretien réalisé par Jean-Claude Roché, 1984

_Multipistes/ France Culture, 1988

_Entretien réalisé par Jean-Paul Ponthot et Peter Sinclair, 2000

_Espace2/ Entretien réalisé par Anaïs Prosaïc, Radio Suisse Romande, 1989

_Nous Autres/ Entretien réalisé par Zoé Varier, France Inter

_Hommage à Knud Viktor, peintre sonore/ L’Atelier de la Création Radiophonique, France Culture, 2013

-Retour à la Bergerie, Hommage à Knud Viktor/ L’atelier du son, Thomas Baumgartner, France Culture, 2013

_Voices of Urgency. Le langage à venir/ Conférence de Vinciane Despret, Beaux-Arts de Paris, 25 oct. 2014

 

Oeuvres sonores de Knud Viktor :

_Végétal (extrait)

_Jeu 1 

_Le Petit Duc (extrait) 

_10 petits sons (extrait)

_Image IX (extrait)----------------------------diffusion live en quadriphonie

_Éphémères (extrait)

_Image VI (extrait)----------------------------diffusion live en quadriphonie

" Les éthopoètes peuvent écrire la poésie des bêtes parce que les bêtes sont poétiques. Le corps de certains éthologistes devenus éthopoètes est la caisse de résonance de la poésie des bêtes. Les bêtes impriment leur poésie sur le monde et parfois ces poèmes passent par le corps des poètes. Elles le font sur le mode qui est le leur, c'est à dire sur le mode multiple de langues faîtes de signes et d'énigmes. " Vinciane Despret_Voices of urgency_Le langage à venir_beaux-arts de Paris_Octobre 2014

Le mix montage Fais attention au sol sur lequel tu marches - autour de Knud Viktor"s'est décliné en plusieurs versions depuis sa création.  Il est évolutif en fonction des enquêtes, découvertes et contextes de diffusion.