Les brebis aveugles

Y a pas que moi qui sais la combine pour soigner les brebis qui deviennent aveugles. On est encore quelques-uns qui restent. Parce que malheureusement, il en part... Une bête que tu vois - quand tu as un troupeau par exemple de cent, trois cents ou mille brebis - t'en vois une, quand elle cherche à manger, elle se dirige, mais que à l'odeur des autres, ou au bruit. Quand on marche, on fait du bruit. Hé ben celle-là, elle suit que le bruit dans les pierres. Ou dans les prés, elle suit les autres, mais elle les voit pas. Tu la reconnais à ça aussi : elle a tout le temps le nez par terre quand elle cherche l'herbe où elle peut manger. Il arrive aussi que tu t'en aperçoives quand elle rentre dans la bergerie. Elle touche une clède, elle tape là, elle se retourne de coté. Ou alors tu la fais courir un peu et "pan!", elle tape encore dans quelque chose. C'est comme ça que tu sais que cette brebis a perdu la vue.

Moi, dans ma vie de berger, j'en ai eu peut-être une vingtaine qui sont devenues aveugles. Et, là, pour arriver à la guérir, il faut au moins deux trois mois de "correjon". Le correjon, en patois, c'est le lacet, mais le lacet en cuir. La première chose qu'il faut faire avec un couteau ou à l'emporte-pièce, c'est de faire un trou à l'oreille "clac !". Après, tu passes le correjon dedans. Tu fais un noeud ici, tu laisses un peu de longueur - sept ou huit centimètres -, tu serres bien et tu fais un autre noeud de l'autre côté. Ça balance comme ça et ça lui fait revenir la vue. La bête y voit bien au bout de deux mois. Mais il faut que ça bouge un peu quand elle marche. Celui-là qui l'a trouvé... c'est quand même pas un imbécile ! J'y ai pensé longtemps à ça. Je sais pas comment il a fait. Ça doit exister depuis que les premières brebis ont existé. Ça a peut-être dix mille ans. Qu'est-ce qu'on en sait ? Ça se dit de père en fils, de génération en génération, mais après... Combien on est qui le savent encore? On doit pas rester beaucoup. En tout cas, on peut dire que c'est même... beaucoup efficace. Les bêtes qui tapent dans quelque chose, on fait ça le lendemain. Deux mois après, ça y est! Elle regarde l'herbe, elle voit l'herbe. Elle est pas tout le temps le nez par terre.